Adaptation aux changements climatiques : Comment le verdissement de nos villes peut sauver des vies

novembre 26, 2019

Aider les collectivités à devenir plus résilientes fait partie de la raison d’être de notre entreprise. Pour cela, nous établissons notamment des partenariats avec des organismes de bienfaisance qui mettent en place des solutions concrètes de protection contre les événements météorologiques extrêmes; ainsi, nous aidons les Canadiens à s’adapter aux changements climatiques. Voici le quatrième article d’une série sur les projets de nos partenaires dans le cadre du programme de subventions d’Intact pour les actions d’adaptation. Vous avez raté le troisième article? Cliquez ici pour le lire.

Victoriaville, au Québec, est reconnue comme le berceau du développement durable. Mais le stationnement Pierre-Laporte, au centre de la ville, manquait de verdure et sa vaste surface asphaltée retenait et amplifiait la chaleur pendant l’été.

De tels îlots de chaleur en milieu urbain peuvent avoir des conséquences fatales. En 2018, plus de 90 personnes sont mortes au Québec lors d’une vague de chaleur. Les personnes les plus menacées par ces épisodes de chaleur extrême résident dans des îlots de chaleur urbains, des secteurs de la ville où la température est de 5 à 12 degrés supérieure à celle des zones environnantes.

Pour Nature Québec, et le projet Milieux de vie en santé, le stationnement Pierre-Laporte représentait une occasion unique de faire valoir l’efficacité d’une infrastructure verte pour atténuer les effets des îlots de chaleur. Cet organisme de bienfaisance à vocation environnementale travaille avec la ville et d’autres intervenants pour installer un pavage perméable, planter des arbres matures, aménager un jardin pluvial et d’autres zones de végétation qui contribueront à rafraîchir le secteur, tout en filtrant l’eau et en améliorant la qualité de l’air. Le projet sera terminé en 2020.

Intact a formé un partenariat avec Nature Québec et le projet Milieux de vie en santé pour soutenir son travail à Victoriaville et dans quatre autres municipalités du Québec dans le but de repérer les quartiers dont les habitants sont les plus vulnérables aux effets des îlots de chaleur, et de mettre en œuvre des projets de verdissement pour en atténuer les conséquences.

Les espaces verts rapprochent les collectivités

En plus de rafraîchir des quartiers, ces projets permettent de créer des espaces de rencontre où les gens peuvent se réunir et renouer avec la nature en ville.

Le quartier Saint-Élie à Sherbrooke, où l’on trouve aujourd’hui des zones résidentielles et commerciales, s’est transformé avec l’arrivée de jeunes familles. Pour le rendre plus sécuritaire et accueillant, la ville et Nature Québec ont décidé de transformer une parcelle de terrain près d’une école.

On y plantera un petit jardin potager et des vivaces comestibles, et on aménagera une aire de jeux et une zone couverte, près de l’école, où des tables accueilleront les élèves pour des cours et ateliers en plein air. Les plantes amélioreront la qualité de l’air et les arbres procureront de l’ombre lors des chaudes journées d’été. Les photos ci-dessous illustrent les travaux en cours et le plan final.

 A picture containing grass, outdoor, sky, tree Description automatically generated A close up of text on a white background Description automatically generated

À Trois-Rivières, Nature Québec verdit les espaces extérieurs d’une école et d’un centre communautaire. À l’école, les élèves de 4e et 5e année participent à la conception de ce nouvel espace qui comprendra cinq nouveaux arbres, un potager et un mur vert. Les photos ci-dessous montrent l’espace actuel et le rendu final.

 A car parked in front of a building Description automatically generated A close up of a garden Description automatically generated

Au centre communautaire, situé au cœur de la ville, Nature Québec créera un environnement vivant qui place l’être humain au premier plan. On prévoit planter 27 arbres matures et optimiser les surfaces végétales en y ajoutant des buissons et un jardin communautaire, en plus d’aménager un toit vert. En outre, on installera des supports à vélo, un kiosque de réparation de vélos et des bornes de chargement pour véhicules électriques afin de favoriser le transport durable.

Sélection de nos nouveaux partenaires

Au cours des dernières semaines, nous avons mis en lumière plusieurs projets de nos partenaires du programme de subventions pour les actions d’adaptation qui visent à protéger les Canadiens de catastrophes naturelles, comme les inondations, les feux de forêt et la chaleur extrême. Nous acceptons les dossiers de nouveaux projets jusqu’au 30 novembre. Au printemps 2020, nous annoncerons les nouveaux bénéficiaires d’une subvention, qui se joindront à nos partenaires actuels pour nous aider à bâtir un pays plus résilient face aux changements climatiques.